Rechercher
  • Milard Faustine

La pandémie - gestion de crise Pendant & Après


Le Covid -19 a mis à l'arrêt toute la filière touristique et votre activité de prestataire touristique n'est pas indemne. Mais il n'en signe pas encore la fin. Plutôt que de pleurer sur ce triste sort, analysons ce que ce temps mis à profit peut nous apporter et envisageons l'avenir.



QUE FAIRE PENDANT LE GRAND CONFINEMENT ?


Le constat est sans appel. Votre structure touristique est en " pause ". Le confinement ne permet plus aucune location depuis le 16 mars 2020 et ce pour une durée indéterminée. Sur demande des clients, vous avez accepté de reporter sans frais tous les séjours en direct prévus dans les prochaines semaines à des jours meilleurs. Car vous ne pouvez pas vous permettre de rembourser et rien, à ma connaissance, ne vous y oblige! Sauf bien entendu vos propres conditions générales de vente et de location que vous avez pris soin de rédiger au plus stricte.


En Dordogne, cette famille a ouvert une cagnotte en ligne pour sauver leurs hébergements


Néanmoins, certaines réservations effectuées par des plateformes de réservation (type Airbnb) ont leur propre régles de gestion de cette crise et nombre d'entre elles ont pris le parti de rembouser les clients qui le demandent. Vous ne pouvez rien y faire. Si ce n'est quitter la plateforme, mais cela ne vous remboursera pas non plus. Nombre d'hébergeurs se sont d'ailleurs levés contre cette décision prise en haut-lieu chez Airbnb et qui désavantage clairement les hôtes.


Mais à propremet parler, que faire de son temps pendant cette crise ? En éternellle optimiste que je suppute être, je ne peux que vous conseiller de penser à l'avenir.


Et pour le préparer, plusieurs choses sont à faire dans votre hébergement touristique pendant cet arrêt involontaire d'activité et certaines, du reste, sont très pragmatiques :

1. Faites le grand ménage selon un processus rigoureux

2. Laver les couettes, les alèses ...

3. Effectuer l'entretien courant et les réparations sans cesse repoussées au lendemain

4. Bichonner le jardin, laver les terrasses, le mobilier extérieur...


Ensuite, viennent les grandes réfléxions sur votre activité que vous devez d'ailleurs vous poser régulièrement

5. Suis-je satisfait de mon taux d'occupation ?

6. Mon prix est-il le bon ?

7. Mes photos doivent-elle être refaites ?

8. Mes outils de communication sont-ils adaptés ?

8. Mon site web est-il performant et dans la tendance ?

9. Ai-je tous les outils digitaux et de réservation qu'il me faut ?

10. Mes listings sont-ils à jour ?

11. Suis-je assez référencé ?

12. Dois-je me former?

13. Dois-je repenser mon produit ?

14. Dois-je arrêter mes campagnes en cours ?


N'hésitez pas non plus à vous rappeler à vos visiteurs ou followers par l'envoi de petits messages et de nouvelles.


Pas besoin de proposer des offres promotionnelles pour l'aprés Corona tant que la fin de l'épidémie ne pointe pas le bout de son nez. Ils passeraient inaperçus.


QUE FAIRE LE JOUR D'APRÉS ?


Enfin, nous y voilà ! Ce fameux futur hypothétique où la France semble être débarassée de cette vague de Covid-19. Les citoyens sont invités à reprendre leurs activités. Comme avant? Rien n'est moins sûr. Il y aura clairement un après Covid-19. Nous ne savons pas quel forme il prendra, mais quelques pistes peuvent déjà être envisagées.


Il est en effet fort probable que le tourisme de la saison 2020 soit de proximité. Les français devraient dans la majortié des cas opter pour un séjour intra-régional, plutôt qu'à l'étranger.

Les vacances au vert pourraient vraisemblablement être privilégiées, par les familles par exemple, souhaitant éviter les foules aprés la panique printanière. Les départements ruraux pourraient donc se voir favoriser au détriment des vibrantes métropoles.

Les réservations de dernière minutes vont elles aussi pleuvoir, mais ne rattraperons pas les dégâts du corona sur cette avant-saison désastreuse.

L'été qui s'en suivra sera sans doute chaud et tendu, et l'arrière saison pourrait-être, quant à elle, plus chargée que les années précédentes...


La plongée dans les abysses du tourisme, l'Asie du Sud-Est connaît cela. Le Sras de 2003 a laissé l'économie touristique de ces pays dévastés (Thaîlande, Viet-Nam, Chine). Mais c'était sans compter sur les campagnes marketing et programmes promotionnels lancés par les gouvernements eux-mêmes. La Chine avait alors même créé des evènement spéciaux pour faire revenir les touristes domestiques et internationaux comme la fête des lumières, la festivité hivernale, le carnaval du printemps. Gageons que le gouvernement français fera de même avec un plan de relance du tourisme et que les territoires redoubleront d'inventivité pour créer de nouveaux rendez-vous !



Le tourisme thaïlandais déjà dévasté par le Sras en 2003 enregistrait un an aprés une croissance de 16%



Et rien n'empêchent les gestionnaires et propriétaires d'hébergement touristique de faire de même. Il s'agira en effet de produire du contenu et des actions de communication spécifiquement dédiés à ces clientèles touristiques de l'aprés Covid-19.


Privés d'interactions sociales et de culture, les touristes vont notamment être en manque croissant de divertissement ou iront rechercher la qualité qui passe en France par la ... gastronomie. Deux points d'entrées vers des formules à proposer afin de relancer la vapeur! Pour le reste, les idées vous appartiennent et la solidarité entre les professionnels du tourisme sera certainement bienvenue pour faire face.


Bon confinement !




29 vues
Contact

BNB Conseils

Faustine MILARD

47170 Lannes

bandbconseils@gmail.com

+336 82 08 34 34 

  • Black Facebook Icon
  • Black YouTube Icon
  • Black Google+ Icon

© 2020 by BNB Conseils. Conciergerie locale et  Marketing Tourisme - Gîtes - Maisons d'hôtes - Chambres d'hôtes -  Sud-Ouest - France

Nom *

Email *

Sujet

Message